ActualitésHabariCheckInfos partenaires

Habari check : faux, l’arrêté urbain portant dénomination des certaines avenues ne dit pas que las Batumba sont des Barundi. Méfiez-vous !

Aucun article dans cet arrêté qui montre que le Clan des Batumba est  Barundi. Méfiez-vous de ces intox qui suscitent des réactions de repli identitaire.

Le maire de la ville d’Uvira Kiza Muhato a signé le 31 janvier 2023 un arrêté urbain N° 402/031/CAB/CIRCO/MAIRIE-UV/D.922/2023 DU 31/JANVIER 2023 portant Dénomination et découpage des certaines avenues et rues dans la ville d’Uvira ; rendu publique par sa cellule de communication en avril 2023.

Dans plusieurs groupes whatsapp Nguvu Ya Uvira, Amka Tujenge, Bumwe bwe Baviila, Bafuliru Turambe,  et sur des réseaux sociaux facebook, twitter. Cet arrêté a engendré des réactions et des commentaires, des critiques l’humiliation à l’égard des autorités locales. Conséquence, repli identitaire, méfiance entre les communautés, tribalisme et conflit interethnique.

LACLOCHE, magazine dans son programme des vérifications de faits, à travers son Centre de Monitoring de vérification des faits pour stopper la propagation des fausses informations et propos haineux sur les réseaux sociaux «Habari Check », investigué cet arrêté, ne dit pas que les Batumba sont des Barundi, mais plutôt c’est seulement l’Avenue Sange dans le Quartier Kakombe a changé son appellation et devenir Hon. NGEZIRABONA. Selon la partie  de l’observation explique que la nomination du Notable feu Ngezirabona, mentionne que, le nommé fut le Ier député provincial Quota Barundi.

Les Batumba ayant appris à travers les réseaux sociaux une désinformation/mésinformation, intox contre  leur notable et leur clan considéré Barundi, se sont insurgé et sont allés voir le Maire de la ville pour s’opposer au dit arrêté qui les qualifient des étrangers. Mais ils sont sortis satisfait des réponses réservées par le Maire Kiza Muhato. Renseigne la Cellule de communication.

https://web.facebook.com/photo/?fbid=175691548752279&set=pcb.175691655418935&cft[0]=AZX_ajpLYcli-_cz11RhmBRiG5ODvbVuJkWjUXO-76MqBWumRNYWEHFbREOjf3ASpUHYiT6M9HXn8BQMf7szpMsda3_kJD4ftPtU_5xFRoczM8tN_C5Su3QCmBQ21kF1a2Pdzj0Ay7Pi8I4OVYoxpT-UIYT_I1OS0B7h9GwDmpimHJK3y2_1NdBeTM3lBDiophM&tn=*bH-R

https://web.facebook.com/profile.php?id=100089343042235

Contacté le Maire à ce sujet, que toutes les anciennes avenues existent en tant que telles sans aucun soubassement juridique. L’autorité confirme n’est pas avoir dit que les Batumba sont des Barundi. La dénomination de l’avenue Sange à l’Honorable Notable Ngezirabona, il est bel et bien connu que, il fut premier notable copté comme député provincial au quota de la Chefferie plaine de la Ruzizi, mais l’arrêté ne parle pas de Batumba deviennent des Barundi.

Cet arrêté comporte certaines irrégularités raison pour laquelle il est entrain d’être revisité pour toilettage. C’est aussi l’occasion de répondre aux désidératas des uns et des autres qui continuent à être présentés auprès de l’autorité urbaine depuis la publication de l’arrêté sus évoqué. Le Maire invite la population à la patience a-t-il dit.

Donc ces propos et réactions sur les groupes whatsapp sont faux, cet arrêté ne montre pas que l’origine des Batumba est Burundaise. Méfiez-vous de partager des fausses informations et propos incitant à la haine, c’est une source des conflits entre les communautés.

Avis de LACLOCHE à travers son programme Habari Check : Nous sommes un centre de vérification des faits pour stopper la propagation de fausses informations et propos haineux sur les réseaux sociaux. Tout articles publiés, si vous arriver à constater qu’il y a des éléments à ajouter ou à modifier, notre rédaction est libre pour recevoir vos commentaires et ajout.

La Cloche Media Group est un groupe de médias spécialisé dans la lutte contre les fausses informations en république démocratique du Congo. Disposant d’une station radio « CoolFM » et d’un Centre de Monitoring et de documentation des fausses informations « HabariCheck », nous sommes en avant plan pour assainir l’espace virtuelle de la RDC.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *