ActualitésBusinessDroits humainsHabariCheckPolitics

Habari Check : cette image n’est pas la ville de Bujumbura mais plutôt la Bolivie.

Il ne s’agit pas de la ville de Bujumbura capitale économique du Burundi, mais plutôt la Bolivie.

Ce post facebook prétendant montrer la ville de Bujumbura, devenu viral. Il a été partagé plusieurs fois, à engendrer des débats sur les réseaux sociaux.

Capture d’écran, lit-on : « ici c’est Bujumbura, Burundi ». L’auteur de la publication montre l’image d’une belle ville construite en building, entourée par des montagnes.

Lacloche a examiné cette publication et l’a trouvée fausse.

Nous avons mené de recherche sur les moteurs tineye et google search. Les résultats ont conduit à trouver l’originalité du post. Trouvé pour la première fois le 13 avril 2019. C’est la  Bolivie , un pays enclavé d’Amérique du Sud entouré par le  Brésil au Nord Est, le Paraguay au sud Est, l’Argentine au sud, le Chili au sud-ouest et le Pérou à l’ouest-Nord-ouest.

Contrairement à ce qu’affirme le post prétendant montrer une image de la ville de Bujumbura, Lacloche conclue que cette publication est fausse.

………………………………………………………………………………………………….

Cette vérification des faits a été rédigée par le Fact-checker Espoir MaLwenge Claude et éditée par Cléophas Bumba et Pierre Kashindi Buyoya. Cet article a été approuvé pour publication par la Rédaction de Lacloche à travers son programme Habari Check.

Avis de LACLOCHE : la population par manque d’information fiable et vérifier, la population se confie à cette rumeur. La Cloche Media Group est un groupe de médias spécialisé dans la lutte contre les fausses informations en république démocratique du Congo. Membre de l’Alliance de Fact Checking Africain (AFCA)  Disposant d’une station radio « CoolFM » et d’un Centre de Monitoring et de documentation des fausses informations « HabariCheck », nous sommes en avant plans pour assainir l’espace virtuelle de la RDC.  Nous sommes un centre de vérification des faits pour stopper la propagation de fausses informations et propos haineux sur les réseaux sociaux. Tout articles publiés, si vous arriver à constater qu’il y a des éléments à ajouter ou à modifier, notre rédaction est libre pour recevoir vos commentaires et ajout.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *