ActualitésHabariCheckInfos partenairesNos activités

Habari check : Faux, aucun montant fixé par le bureau d’immigration Burundaise pour la pièce CEPGL

L’image est devenue  virale sur les réseaux sociaux notamment le groupe whatsapp et facebook selon laquelle, le service d’immigration de Bujumbura fixe déjà un prix pour les passager dans la frontière de Gatumba. C’est Faux, est un canular.

Selon cette rumeur qui engendre des débats dans plusieurs groupes whatsapp des habitants d’Uvira, au Sud-Kivu en République Démocratique du Congo. Selon la page Soutien à la Coalition de la Bonne Gouvernance « SCBG » en sigle, animée par Ir Colbert vient de publier que : « Nous population d’Uvira, avons le regret de constater que le bureau d’immigration Bujumbura a désormais  fixer le montant de visa CPGL si tu veux traverser aisément, sans 5000fbu vous passer toute la journée à la frontière burundaise. »

Cet article a provoqué beau coup des réactions de la part des internautes. Pour démystifier cette fausse information, LACLOCHE une initiative de vérification des faits à travers son centre de monitoring HABARI CHECK, nous nous sommes rendu à la frontière de Gatumba pour s’enquérir de la situation.

La vrai information est que, aucun frais ni montant  est fixé pour les passagers détenant la pièce CEPGL. Dans le cadre du projet Mpaka Shamba Letu ; Le Ministère de l’Intérieur et de la sécurité Burundaise à travers l’Inspecteur du poste frontalier de Gatumba, NIMIRE BONAVENTURE ; Colonel de la Police Burundaise au poste frontalier de Gatumba ; a signé en date du 21 avril 2023 un communiqué dans lequel il informe à tous les immigrants que, il est interdit pour ceux qui détiennent les documents CPGL nouveau et ancien de payer n’importe quelle somme d’argent. Et il avait mis deux numéros en cas de violation des consignes.

Ces deux numéros disponibles sont +25769131307, +25779914833. Appeler les si on vous demande de payer 5000fc comme visa de CPGL.

Ce communiqué est affiché en haut de la porte d’entrée du bureau de service de migration burundaise où les migrants arrivent avec leurs pièces pour le visa gratuit. Donc méfiez-vous de cette rumeur, elle est fausse.

Contactez un citoyen labda à la frontière de Gatumba, qui a requis l’anonymat, disait que, pour n’est pas trainer au niveau de la frontière moi je donne volontairement à un policier une somme de 5000fb en fin de me faciliter de passer vite au lieu de  me mettre en fil indien comme qui sont au rassemblement pour attendre. confirme ce passager.

Le projet Mpaka Shamba Letu dans le cadre de faciliter les femmes commerçantes pour la restauration d’une cohésion sociale inter frontalière  surtout dans les régions des grands lacs, avait initié de plaidoyer et apporte des solutions à ces problèmes de tracasseries qui existaient à la frontière pendant la période de la crise sanitaire COVID-19. Résultat de ce  plaidoyer  réduction des prix de covid-2019, suppressions de frais pour la CPGL et autres tracasseries.

Vers une victoire sur la… – Projet Mupaka Shamba letu, MSL | Facebook

Les résultats du projet Mupaka Shamba Letu, C’était lors d’un atelier organisé par la PALPGL en partenariat avec Alert Internationale, dans le cadre des enquêtes effectuées sur le petit commerce.

Durant deux jours, les autorités municipales ont échangé sur des questions liées aux problèmes de mise en œuvre effective des lois et procédures transfrontalières régissant le petit commerce transfrontalier aux niveaux des douanes.

Une manière d’amener ces derniers à apporter directement des solutions aux problèmes revenant de leurs attributions, en vue de participer directement à un plaidoyer aux niveaux nationaux et régional.

Grands-Lacs: Les résultats du projet Mupaka Shamba Letu au centre d’une rencontre des autorités municipales (PALPGL) – Radio Télévision Ngoma ya Kivu (rtnk.org)

donc méfiez-vous de cette désinformation, à la frontière de Gatumba aucun frais qui est demandé no obligé pour traverser. soyons en ordre et patient avec votre document. le contraire c’est une corruption.

Avis de LACLOCHE, dans son programme de vérification de fait pour stopper la propagation des fausses informations et propos haineux sur les réseaux sociaux; Nous sommes un centre de vérification des faits pour stopper la propagation de fausses informations et propos haineux sur les réseaux sociaux. Tout articles publiés, si vous arriver à constater qu’il y a des éléments à ajouter ou à modifier, notre rédaction est libre pour recevoir vos commentaires et ajout. La Cloche Media Group est un groupe de médias spécialisé dans la lutte contre les fausses informations en république démocratique du Congo. Disposant d’une station radio « CoolFM » et d’un Centre de Monitoring et de documentation des fausses informations « HabariCheck », nous sommes en avant plan pour assainir l’espace virtuelle de la RDC.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *