ActualitésDroits humainsElections 2023Politics

L’absence des Bavira au Gouvernement Provincial du Sud-Kivu, la JEBAVI hausse le ton contre cette discrimination faite aux Bavira.

La jeunesse des Bavira, JEBAVI en sigle en ville et territoire d’Uvira s’indigne contre la discrimination faite aux Bavira dans la nomination des Ministres Provinciaux et Secrétaires exécutifs dans le Gouvernement Provincial du Sud-Kivu.

Ceci est contenu dans un mémorandum adressé au Gouverneur du Sud-Kivu, le professeur Docteur Jean Jacques PURUSI, lu ce vendredi 05 juillet 2024 par le président de la JEBAVI, Monsieur Ghislain Mutabura, au siège social de la JEBAVI situé dans le Quartier Rombe I, commune de Mulongwe en Mairie d’Uvira.

Dans cette déclaration, les jeunes des Bavira regrettent comment les autres tribus sont représentées dans le Gouvernement provincial mais les Bavira n’ont ni ministre ni secrétaire exécutif, s’indignent les jeunes de la tribu Bavira. Avant de faire leur déclaration, ces jeunes se sont rencontrés à leur bureau à Kakungwe dans la commune de Mulongwe, où des fils et filles de la JEBAVI disent être choqués par l’absence des membres de leur tribu dans l’exécutif provincial.

Ils disent, c’est avec amertume, regret et humiliation que la jeunesse des Bavira”JEBAVI” à suivi à travers la lecture à la RTNC et à la publication sur les réseaux sociaux de votre arrêté provincial N° 24/236/GP/SI du 27 Juin 2024, portant nomination des ministres et Secrétaires exécutifs du Gouvernement provincial du Sud-Kivu. Pourquoi une telle discrimination à l’endroit d’une tribu puissante, la tribu des Bavira? et plus pire encore vous êtes venus de Kinshasa avec le slogan d’un gouvernement provincial à base de consultations communautaires mais finalement vous venez de nous vendre du vent?. 

https://actualite.cd/2024/06/28/sud-kivu-jean-jacques-purusi-publie-son-gouvernement-4-deputes-provinciaux-nommes

Cette déclaration est une halte à l’intox !

La problématique de la représentation dans la nomination des animateurs des institutions publiques et gouvernementales en RDC, pose toujours problème pendant cette période où toutes les communautés veulent être représentées en oubliant le principe de la démocratie, stipulant que la Minorité souvent n’a pas une force. Cette situation provoque un caractère tribal à communautés oubliées comme par exemple dans la Province de Maniema, et au Sud-Kivu les Bavira et les Barundi de la Plaine de la Ruzizi se retrouvent hors jeu.

Dans les réseaux sociaux, cette déclaration suscite beaucoup de polémiques. Notre rédaction s’investi pour amener les internautes à bannir la haine, et la division tribalo-ethnique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *