ActualitésDroits humainsElections 2023Infos partenaires

Uvira-RDC: Les jeunes leaders s’engagent à partager des messages de paix pour contribuer dans la  prévention des conflits et violences électorales.

A l’issue d’un atelier de formation de trois jours organisé par le consortium des organisations Quaker-ASDRC-INIREC, 25 jeunes leaders issus de communautés vivant a Uvira, dans le cadre de prevenir les violences et conflits électoraux et post électoraux s’engagent à surveiller les messages de haine qui circulent dans la communauté et à formuler les bons messages de paix. C’est un engagement pris ce samedi 9 décembre 2023 dans la salle PNMLS-Uvira, auprès des responsables dudit Consortium qui milite pour la paix au Sud-Kivu.

 Cette activité est organisée dans l’objectif  est le résultat des actions menées pour intercaller la recrudescence des messages de haine qui sont partagés à travers différents canaux et qui ont un impact négatif sur l’ensemble des communautés surtout pendant cette période électorale.

Il est question de pouvoir susciter la conscience des jeunes victimes des conflits et violences en période electorale, d’Acquérir des connaissances et des compétences en prévention et transformation non violente des conflits et violences électorales pendant la période électorale et poste électorale pour une cohésion sociale.

Au cours de l’atelier de formation du 7 au 9 Décembre 2023 et dans des prochaines séances de renforcement des capacités,les jeunes s’engagent  et se  disponibilisent volontairement à participer activément dans toutes les activités de recherche de la paix, organiser des séances de dialogue et de sensibilisation avec les autres jeunes de leurs Quartiers pour la cause de la paix et de la cohésion sociale avant, pendant et après les élections dans notre pays,

Aussi de ne pas prendre part dans toute activité ou initiative qui pourrait ou qui perturbe la paix sociale et la sécuritém à documenter, alerter et rapporter toute situation dans leurs entites respectives qui risque ou à la base d’un conflit ou violence avant, pendant et après les élections dans notre pays.

Selon les organisateurs, Bani Bibenga Gerorges, ces jeunes formés pour devenir les ambassadeurs de la paix sont appellés à jouer un rôle important au sein de la société, de Monitorer les messages de haine dans des réseaux sociaux dans lesquels ils font partis, formuler de contre-message de paix, les partager et les rapporter à la coordination dans le but de contribuer  à la paix et à la sécurité de leur Quartier, ville et territoire avant, pendant et après les élections dans notre pays

Ces jeunes garcons et filles venus des différentes organisations locales disent prendre cet engagement dans l’objectif de restaurer et renforcer la cohésion sociale entre différentes communautés locales afin de promouvoir les élections libres et pacifiques dans la ville et le Territoire d’Uvira.

«Nous faisons face à des nombreux défis dans la recherche de la paix. Nous sommes beaucoup plus victimes de la manipulation dans toutes ses formes et dont certains leaders politiques sont des principaux auteurs. Cela conduit à des conflits et violences  à tous les niveaux surtout pendant ce processus électoral. C’est pour cette raisons que nous prenons cet engagement afin de barrer la route à toutes ces menaces pour des élections apaisées a Uvira» dit mademoiselle Mana Mwiriri, jeune leader et engagée pour la paix.

Pour l’un des facilitateurs, Janvier Kataraga, membre du club des jeunes pour la paix/INIREC, Les jeunes ont un grand rôle dans la résolution pacifique des conflits. Ils doivent donc promouvoir la culture de dialogue pour barrer la route aux violences pendant cette période sensible due au processus électoral, souligne-t-il.

Notons, cette activité s’inscrit dans le cadre du projet de Prévention des conflits et violences électorales dans la ville et territoire d’Uvira financé par QUARKER SERVICE NORWAY.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *